Procès du Mediator: le labo Servier face à des milliers de victimes

La pneumologue Irène Frachon présentant un livre des victimes du Mediator. A l’hôpital de Brest, elle s’est battue pendant des années pour faire reconnaître la dangerosité du médicament. © Photo News.
La pneumologue Irène Frachon présentant un livre des victimes du Mediator. A l’hôpital de Brest, elle s’est battue pendant des années pour faire reconnaître la dangerosité du médicament. © Photo News.

Des victimes dont l’état de santé est fragile et qui arrivent essoufflées à l’audience. Une lanceuse d’alerte – la pneumologue Irène Frachon –qui, après dix ans de combat, entend faire éclater au tribunal la vérité sur « le crime industriel hors norme » qu’elle avait révélé. Des avocats mobilisés par centaines. Deux mille six cents parties civiles. Plus de cent témoins. Et trois salles d’audience, dont la plus grande du tout nouveau palais de Justice de Paris, réquisitionnées pour l’occasion. Le coup d’envoi a été donné ce lundi du procès de l’un des plus grands scandales sanitaires français.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct