David Cameron, pathétique adepte des blagues belges

David Cameron et Charles Michel.
David Cameron et Charles Michel. - Reuters.

Shakespeare en aurait fait une tragédie, celle d’un aristocrate jadis habité par son destin réformateur, porté au pinacle en raison de son pragmatisme, sa courtoisie et son flegme, puis soudain plongé, de par sa faute, dans une terrible tourmente en voyant s’échapper sa place dans l’Histoire et ses rêves de gloire.

La publication des mémoires de David Cameron devait être l’opération d’explication d’un Premier ministre brisé par l’arrogance, l’aveuglement et le cynisme en organisant le fatidique référendum sur la sortie de l’Union européenne. Intitulé For the Record (Ma mise au point), le livre de celui qui gouverna le royaume entre 2010 et 2016 permet de mesurer le pathétique du personnage.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct