Mode: Dior explose le plafond de vert

Mode: Dior explose le plafond de vert
Dior.

Depuis Paris

Des nattes façon Greta Thunberg (qui prenait le micro aux Nations Unies, quasi au même moment), des gants et des salopettes de jardinier, des robes à fleurs et des chapeaux de paille : ambiance bucolique chez Dior en ce début de semaine du prêt-à-porter pour le printemps-été 2020. C’est que Christian Dior, tout petit déjà, plongé dans ses catalogues Vilmorin-Andrieux, se rêvait jardinier. A Granville, dans le parc de la villa familiale, il enrichissait ses connaissances en botanique parmi les roses et la glycine, les pins maritimes et les résédas. « Je me plaisais surtout dans la compagnie des plantes et des jardiniers », écrivit-il dans ses mémoires.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct