Nouveau rapport du Giec: le réchauffement nuit gravement aux océans

Nouveau rapport du Giec: le réchauffement nuit gravement aux océans

Des glaciers andins jusqu’à la fosse des Mariannes en passant par les plages du Zoute, le changement climatique pèse de plus en plus fort. C’est plus grave qu’on ne le pensait et c’est une très mauvaise nouvelle. C’est le message que l’on peut tirer du dernier rapport du Giec sur les océans et la « cryosphère » (les glaciers, la banquise, la neige, le permafrost, la couche de la terre gelée en permanence) adopté mardi à Monaco et présenté mercredi matin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct