Le péché originel des socialistes

La statue d’Edouard Anseele à Gand.
La statue d’Edouard Anseele à Gand. - D.R.

Au cours de la même semaine où le jeune mais charismatique Conner Rousseau – plein de cran et d’esbroufe – pose sa candidature pour devenir président de la SP.A, prêt à, selon ses propres termes, « administrer un électrochoc à son parti », la biographie (Vader Anseele : Edouard Anseele, politicus, ondernemer, mythe, par Eric Bauwens, chez Uitgeverij Vrijdag)

d’un de ses ancêtres socialistes, Edouard Anseele (le père), a été présentée dans un petit foyer de la salle des fêtes gantoise « De Vooruit » (En Avant). Après la présentation, tout qui prenait l’air sur le balcon à l’arrière du bâtiment pouvait voir la statue du Père Anseele, dévoilée en 1948 sur la Place de France, près du Haut-Escaut.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Chroniques
    • A Alost, les organisateurs du carnaval s’apprêtent à laisser défiler des chars avec des caricatures de juifs orthodoxes, avec papillotes, nez crochu, rats et tas d’or, comme ce fut le cas l’an dernier, et cela au nom de l’humour.

      Chronique Visa pour la Flandre: bons boulets d’Alost

    • d-20160406-G6ZW9C 2019-01-15 11:51:33

      Chronique Ecoles: que faire du cours de morale?