Siri Hustvedt: «La psychanalyse m’a libérée de mes peurs»

«
Incapable de répondre, un homme se sent tout à coup dépossédé de son pouvoir, ça le rend dingue
», constate Siri Hustved.
« Incapable de répondre, un homme se sent tout à coup dépossédé de son pouvoir, ça le rend dingue », constate Siri Hustved. - Marion Ettlinger.

Entretien

J’allais, mardi passé à Paris, à la rencontre d’une romancière majeure de notre époque. D’une intellectuelle de haut vol. C’est une femme aux yeux clairs et rieurs qui m’accueille chaleureusement. Siri Hustvedt se raconte avec intelligence, émotion, évoque des sujets sérieux, parfois graves... sans jamais se départir de ses rires, vivants, contagieux, qui vont transformer les 90 minutes de notre rencontre, balisée autour de la sortie de ses deux derniers livres, en un pur moment de grâce. L’artiste américaine sera à Bozar le 2 octobre prochain.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct