Rachid Taha Je suis africain

<span>Rachid Taha</span> Je suis africain

La mort prématurée de Rachid, le 12 septembre 2018, quelques jours avant ses 60 ans, a été un choc, une douleur ravivée par l’écoute de l’album qu’il venait de terminer.

Je suis africain, c’est Rachid à son meilleur, croisant, comme nul autre, ce chaâbi algérien avec le rock façon Clash. Inspiré, Rachid chante « Minouche », « Andy Waloo », « Striptease »… en français comme en arabe et même, pour une fois, en anglais (« Like A Dervish »).

Oud, derbouka, violon, guitare… Tout est là, intact, venu d’outre-tombe pour notre plus grand bonheur !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct