Grand format - 70 ans après, la Chine communiste a lissé le souvenir de Mao

En prévision des festivités du 1
er
 octobre, tout le centre de Pékin a été couvert de drapeaux rouges.
En prévision des festivités du 1 er octobre, tout le centre de Pékin a été couvert de drapeaux rouges. - Reuters.

Ce week-end encore, des quartiers entiers de la capitale chinoise seront bouclés pour faire place aux répétitions de la parade militaire qui, ce 1er octobre, devra montrer la force dissuasive du pouvoir chinois. A cette occasion, le président Xi Jinping devrait procéder à une revue d’effectifs sur la place Tiananmen, cernée de caméras de surveillance et de drapeaux chinois.

La Cité interdite qui lui fait face est fermée au public depuis de longues semaines. Sur la façade de l’ancienne forteresse trône encore et toujours le portrait de Mao Zedong, le dirigeant chinois qui proclama, à cet endroit, la fondation de la République populaire de Chine (RPC) le 1er octobre 1949.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct