Donald Trump vacille: pourquoi les propos d’un lanceur d’alerte pourraient changer la donne

Donald Trump était de retour à la Maison Blanche, jeudi, après avoir participé à l’Assemblée générale des Nations unies à New York.
Donald Trump était de retour à la Maison Blanche, jeudi, après avoir participé à l’Assemblée générale des Nations unies à New York. - EPA.

Un président livide, des leaders républicains blancs de colère en coulisses, une opposition démocrate prête à en découdre, et des espions passablement ébranlés, eux aussi, par l’ultime dérive du locataire de la Maison Blanche. Ou bien faudrait-il déjà parler de crime ? Le psychodrame qui se joue à Washington depuis lundi, autour d’un appel téléphonique controversé entre Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, a toutes les apparences d’un jeu de massacre. Qui pourrait bien, cette fois, coûter son poste au magnat new-yorkais.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct