Afghanistan: «L’élection est plus importante que le résultat»

Meeting de soutien au candidat Abdullah Abdullah le 24 septembre. La campagne a été marquée par un fort climat d’incertitude politique et par des attentats en série.
Meeting de soutien au candidat Abdullah Abdullah le 24 septembre. La campagne a été marquée par un fort climat d’incertitude politique et par des attentats en série. - EPA

Entretien

Plus de 72.000 agents déployés et plus de 30.000 prêts à les renforcer en cas d’attaque terroriste. L’Afghanistan se rend aux urnes ce samedi pour une élection présidentielle à haut risque de violences et de fraudes, alors que les pourparlers avec les talibans visant à mettre fin au conflit demeurent dans l’impasse. La campagne électorale qui s’achève cette semaine a été marquée par un fort climat d’incertitude politique et par des attentats en série, faisant peser un haut risque d’abstention – comme c’était déjà le cas en 2014 et 2009 – sur le scrutin qui aurait initialement dû avoir lieu en avril 2019 et a été repoussé à deux reprises.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct