Orditech, la PME wallonne à l’assaut de la cybercriminalité

Laurent Guelton, devant le planning bien chargé de sa société.
Laurent Guelton, devant le planning bien chargé de sa société. - S.DURIEUX

Du travail, beaucoup de travail… Laurent Guelton, le patron d’Orditech, une société tournaisienne d’ingénierie informatique, le constate au quotidien : la sécurité informatique des entreprises, des indépendants ou même des institutions publiques est loin d’être optimale. « Et j’ai l’impression qu’il y a un décalage important dans ce domaine entre la Wallonie et la Flandre et même Bruxelles », explique-t-il. « Peut-être parce que ces régions abritent des entreprises de plus grosse taille qui sont de fait sensibilisées au problème et qui, dès lors, se prémunissent mieux. Je ne peux pas l’expliquer mais c’est une réalité pour moi, il y a encore beaucoup de travail à faire pour sensibiliser et mieux protéger les sociétés contre les attaques informatiques. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct