Pourquoi la pénurie menace la vie des Belges

C’est tout un symbole : la Commission de la santé nouvellement installée ouvre ses premiers travaux sur la question de la crise de la pénurie des médicaments. Car il y a crise : anecdotiques il y a vingt ans, ces ruptures de stock se sont multipliées ces dernières années. En juillet, le Soir révélait que plus de 500 produits manquaient désormais à la pharmacopée, soit plus d’un produit sur vingt disponibles. Parfois, le même produit est fabriqué par un autre producteur ou un autre médicament induit le même effet. Mais parfois, cette solution de rechange coûte bien plus cher. Et parfois il n’y a tout simplement pas de solution de rechange.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct