Thomas Cook: l’espoir d’une reprise partielle subsiste

Le réseau de 91 agences a suscité l’intérêt d’autres acteurs du secteur.
Le réseau de 91 agences a suscité l’intérêt d’autres acteurs du secteur. - D.R.

Une semaine après le Groupe britannique Thomas Cook, quelques heures après leurs collègues de Thomas Cook Nederland (200 personnes), quasi en même temps que la faillite de la compagnie aérienne slovène Adria Airways et que l’arrêt complet des activités de la compagnie low-cost française XL Airways, trois jours seulement après l’annonce de la faillite de la compagnie aérienne française Aigle Azur, Thomas Cook Belgium a officialisé qu’elle mettait aussi le genou à terre. Sale temps pour le secteur du voyage qui, en Belgique pourtant, continue à bien se porter…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct