Joker, aux origines du mal

Joker, aux origines du mal

On le connaissait surtout en tant qu’auteur de comédies loufoques et décapantes (la série des Very Bad Trip, notamment). Pourtant, ces dernières années, l’Américain Todd Phillips a effectué un virage à 180 degrés en se tournant peu à peu vers la réalisation de films de genre.

Après War Dogs en 2016, il présente Joker, film ultra-attendu de cette rentrée, Lion d’or à la Mostra, où il choisit de se concentrer sur les origines de ce personnage figurant parmi les plus célèbres des vilains de l’univers DC Comics. Au centre : Arthur Fleck (l’incroyable Joaquin Phoenix), un homme paumé et isolé, cherchant désespérément le contact avec les autres, et éprouvant chaque jour un peu plus de difficultés à faire face au monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct