Portrait de la jeune fille en feu filmé magnifiquement

<span>Portrait de la jeune fille en feu</span> filmé magnifiquement

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne, introduite comme dame de compagnie, va devoir la peindre en secret…

Avec ce film en costumes, politique, féministe et romantique, éclairé avec douceur comme des tableaux de Georges de La Tour, écrit comme une œuvre de Stendhal, Céline Sciamma (Tomboy, Bande de filles) aborde des questions éternelles et très contemporaines de la création, de la muse mais aussi du destin, du choix de vie, de la contestation, du renoncement, de l’affirmation de soi et de la place de la femme dans la société de manière impressionnante.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct