Teresa Margolles Une artiste de combat

Teresa Margolles, «
Pesquisas
» (détail), 2016.
Teresa Margolles, « Pesquisas » (détail), 2016. - Courtesy de l’artiste et de la Galerie Peter Kilchmann, Zurich.

En débarquant sur la vaste esplanade qui mène au BPS 22, le visiteur est interloqué. Sur la façade de l’institution, deux grandes enseignes au néon ont été installées. L’une annonce sur fond rouge : Golden Palace. L’autre, un peu plus discrète égrène les lettres du mot Mundos.

La situation des institutions artistiques serait à ce point mauvaise qu’elles devraient céder la place à des casinos ou des bars ? Il n’en est heureusement rien. Cette double installation est due à l’artiste mexicaine Teresa Margolles dont le BPS présente la première exposition personnelle dans notre pays.

« Golden Palace-Mundos », 2019, Charleroi-Belgique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct