Gazem Alaghbari: «Les Européens doivent peser pour faire cesser la guerre au Yémen»

Gazem Abdul Khaleq Alaghbari, ancien ambassadeur du Yémen à Bruxelles.
Gazem Abdul Khaleq Alaghbari, ancien ambassadeur du Yémen à Bruxelles. - B. L.

Entretien

Gazem Abdul Khaleq Alaghbari était naguère une figure diplomatique connue à Bruxelles pour sa vitalité et son efficacité. Longtemps ambassadeur du Yémen à Bruxelles pour l’Union européenne, la Belgique et le Luxembourg, il a été mis à la retraite en 2010 à 60 ans. Depuis l’éclatement de la guerre civile en 2014 au Yémen et les interventions de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis l’année suivante, il s’était fait un devoir de rester muet que ce soit dans la presse ou sur les réseaux sociaux. Mais, même s’il continue à penser qu’il doit rester impartial, l’ancien ambassadeur, qui a encore récemment visité son pays du nord au sud, estime qu’il faut tout faire pour que cesse ce conflit. Interview.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct