La pêche aux discriminations via «faux CV» reste maigre en 2019 à Bruxelles

Le «
test de situation
» consiste en l'envoi par les agents régionaux de paires de CV similaires ne variant que selon un critère potentiellement discriminant.
Le « test de situation » consiste en l'envoi par les agents régionaux de paires de CV similaires ne variant que selon un critère potentiellement discriminant. - Photo News.

Cela fait presque deux ans que la Région bruxelloise s’est armée de nouveaux outils en matière de lutte contre les discriminations à l’embauche. Il s’agit respectivement des tests de situation dit « CV mystère » et « appel mystère » que peut mener l’Inspection régionale du travail, sur base « d’indices sérieux » de discrimination. Le premier consiste à faire envoyer à un employeur suspicieux une paire de CV similaires ne variant que selon un critère potentiellement discriminant, tandis que l’appel mystère – ou « mystery call » – consiste en une prise de contact anonyme par téléphone avec un employeur en vue de vérifier qu’il ne répond pas à une demande discriminante venant d’un potentiel client.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct