La famille Wallenberg invite Moscou à élucider la mort du «Juste»

Raoul Wallenberg est mort en 1947, d’une insuffisance cardiaque selon la version soviétique. © D.R.
Raoul Wallenberg est mort en 1947, d’une insuffisance cardiaque selon la version soviétique. © D.R.

Les filles et la nièce d’un des plus grands « Justes parmi les Nations » (un sauveur de Juifs pendant la guerre), le diplomate suédois Raoul Wallenberg, relancent ces jours-ci en Suède une campagne pour incliner Stockholm à faire pression sur Moscou pour lever le mystère qui persiste depuis 1947 sur la mort à la prison de Lubyanka de ce héros.

Les motivations de son exécution, attribuée en Occident à une décision personnelle de Staline malgré les affirmations soviétiques qui la rapportent à une « crise cardiaque », demeurent une intrigue dont les fondements sont sans doute à trouver dans l’extrême tension de la guerre froide naissant de l’après-guerre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct