Les experts de la santé massacrent la viande transformée

Pour le Conseil supérieur de la santé, il vaut mieux limiter la consommation de viande transformée à 30
g par semaine.
Pour le Conseil supérieur de la santé, il vaut mieux limiter la consommation de viande transformée à 30 g par semaine. - Reuters

Un nouveau phare s’est allumé pour les Belges soucieux de leur santé mais peinant à y voir clair dans leur assiette. Ce mardi, le Conseil supérieur de la santé (CSS) a publié un rapport scientifique riche de douze recommandations alimentaires concrètes et classées par priorités. Adressés à la population adulte, ces conseils poursuivent ces seuls buts : gagner des années de vie… et des années de vie en bonne santé.

Les auteurs – une trentaine d’experts qui ont travaillé durant quatre ans sur base « d’évidences scientifiques » – ont adapté la méthodologie européenne Food Based Dietary Guidelines (FBDG) à la réalité belge. Concrètement ? « Nous avons identifié les problèmes de santé des Belges liées à l’alimentation », explique Véronique Maindiaux, diététicienne et experte pour le CSS. Ces affections en corrélation potentielle avec l’assiette vont des maladies cardiovasculaires aux cancers en passant par le diabète de type 2, l’obésité et la cirrhose.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct