Le mauvais rapport qualité-prix de l’enseignement obligatoire

Le mauvais rapport qualité-prix de l’enseignement obligatoire

Est-on condamné à devoir choisir entre, d’une part, un enseignement plus équitable mais de niveau médiocre et, d’autre part, un enseignement plus inégalitaire mais conduisant la majorité des élèves à un meilleur niveau?» Pour répondre à cette question, Jean-Paul Lambert, ex-recteur de l’Université Saint-Louis, a comparé les systèmes éducatifs de 28 pays de l’OCDE, dont les Belges.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct