Europa League: Arsenal, leurre de gloire

Aubameyang, artificier en chef d’Arsenal.
Aubameyang, artificier en chef d’Arsenal. - Photo News

Finaliste de la dernière Ligue Europa – défaite 4-1 face au voisin de Chelsea, à Bakou –, le club anglais avance pourtant toujours dans le brouillard, loin des standards d’un Big Four qui lui échappe depuis la saison 2015-2016.

Encore vexés de cette dégradation hiérarchique, les Gunners ne s’accommodent pas vraiment de la diminution de lumière qui les escorte : que le temps passe lentement, surtout quand on n’est plus convié à la prestigieuse Ligue des champions depuis trois années… Elle semble déjà bien loin l’ère des Invincibles (2003-2004), cette période faste du début du millénaire, chef-d’œuvre absolu du règne d’Arsène Wenger, qui a progressivement laissé place au désespoir et à une multitude de questionnements. « La reconstruction est lente, je ne les vois pas se mêler à la lutte pour le titre avant encore trois saisons », assure George Graham, légende locale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct