Un ministre de la Justice flamand: le poids des mots

Un ministre de la Justice flamand: le poids des mots
Belga

L’accord gouvernemental négocié entre les trois partis majeurs que sont la N-VA, le CD&V et l’Open-Vld (impliqués également dans les négociations qui s’amorcent au fédéral) a débouché sur la nomination d’un « ministre de la Justice » flamand dont le rôle sera de coordonner l’application des décrets régionaux et de superviser des enquêtes administratives. Il sera ainsi chargé de la détection des fraudes supputées lors de l’établissement de commerces, de la répression des infractions environnementales ou encore de l’Aide à la jeunesse, dépouillée de sa réputation (comme vantée au sud du pays) « d’aide sociale » au profit d’une orientation plus punitive et stricte des mineurs délinquants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct