Flandre: la grande valse des présidents de parti

Wouter Beke. (CD&V)
Wouter Beke. (CD&V) - D.R.

Pendant qu’on se demande qui remplacera Charles Michel au MR, nos amis du nord du pays sont aussi en train de revoir complètement le casting des présidents de partis.

Le choix de Wouter Beke de se « recaser », en tant que ministre du Bien-être au gouvernement flamand, confirme le bruit qui courait depuis déjà de long mois : il ne sera pas candidat à sa succession à la tête du CD&V.

Selon le rapport des « 12 apôtres », ces élus du CD&V chargés d’étudier les causes du recul historique enregistré le 26 mai (15,4 %), un ou une nouvelle président.e devrait être élu avant Noël. Une recommandation qui aurait pu être une simple formalité si Hilde Crevits s’était présentée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct