Brexit: la dernière offre britannique, à prendre ou à laisser?

«
Nous sortirons de l’UE le 31 octobre quoi qu’il arrive
», a encore martelé Boris Johnson, mercredi, au dernier jour du congrès du parti conservateur à Manchester.
« Nous sortirons de l’UE le 31 octobre quoi qu’il arrive », a encore martelé Boris Johnson, mercredi, au dernier jour du congrès du parti conservateur à Manchester. - Reuters.

Si nous n’arrivons pas à trouver un accord (…) l’alternative c’est la sortie sans accord. Ce n’est pas une issue que nous souhaitons, mais nous y sommes prêts ». Cravate bleue et costume gris, Boris Johnson affiche son intransigeance à la tribune du congrès de rentrée du parti conservateur à Manchester. Il parle à peine du Brexit. Le temps de raconter que sa mère elle-même a voté pour sortir de l’Union européenne. Le temps d’insister sur la nécessité de faire le Brexit, le 31 octobre prochain à la date prévue. Et d’évoquer cette solution présentée aux dirigeants européens. « Constructive et raisonnable, qui implique un compromis des deux parties », assure le Premier ministre britannique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct