Georges-Louis Bouchez, candidat à la présidence du MR: «Je ne perdrai pas mon franc-parler»

Georges-Louis Bouchez, candidat à la présidence du MR: «Je ne perdrai pas mon franc-parler»
Dominique Duchesnes.

A titre personnel, pourquoi vous lancez-vous dans la course présidentielle à 33 ans ?

J’aime bien cette question. On se trouve dans une situation inédite au MR. Paradoxalement, cela peut-être vu comme un gros problème. On pourrait se dire que le départ de Charles Michel et de Didier Reynders est une catastrophe. Et c’est vrai que je n’ai pas leur expérience, leur parcours, leur assise politique. Mais on peut avoir ici aussi la vision libérale, voir ceci comme une opportunité. N’est-ce pas l’occasion de revoir un certain type de gouvernance, une façon de travailler dans le parti ?

Il y a des inquiétudes…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct