Présidence du MR: Defraigne empêchée d’être candidate

Présidence du MR: Defraigne empêchée d’être candidate
Bruno Dalimonte

L’élection présidentielle au MR ne va pas sans heurts. Après que Denis Ducarme eut confirmé il y a quelques jours qu’il était bel et bien candidat à la succession de Charles Michel (qui s’envole pour l’Union européenne), et alors que Georges-Louis Bouchez fait le pas ce jeudi matin dans nos colonnes, Christine Defraigne, première échevine à Liège (dans la majorité PS-MR emmenée par Willy Demeyer), dénonce, dans un courrier adressé à des coreligionnaires, une « dérive anti-démocratique » et « une confiscation du pouvoir » dans son parti. Motif ? Christine Defraigne a très envie de se lancer dans la course présidentielle elle aussi, mais on l’en empêche, soutient-elle. A savoir : l’appareil du parti lui oppose qu’elle n’est pas membre du « comité général » du MR, et qu’elle ne fait pas partie des « chefs de file gouvernementaux ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct