Bat For Lashes Lost girls

<span>Bat For Lashes</span> Lost girls

L’Anglaise Natasha Khan vit dorénavant à Los Angeles et sur ce cinquième album se montre beaucoup plus ouverte aux collaborations que par le passé.

Son électro est toujours là, mais plus rien ne l’empêche de déposer sa voix vaporeuse sur des solos de sax, des lourdes lignes de basse ou même des sonorités tirées de ses origines pakistanaises. Tout cela à la sauce 80’s (bonjour Bananarama, Cyndi Lauper et Blue Nile !) très cinématographiques, avec des textes féministes en hommage à toutes ces « filles perdues ».

Le site de l’artiste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct