Policiers sans visage et photos

Policiers sans visage et photos

Quatre policiers de la zone de Bruxelles-Ixelles (qui les soutient dans leur cause) ont demandé jeudi matin devant la 4e chambre du tribunal civil de Bruxelles 20.000 euros de dommages-intérêts à Krasny, un collectif de photographes, la Ligue des Droits Humains (LDH), Zin-Tv et au photographe Frédéric Moreau de Ballaing, auteur d’images illustrant, selon les organisateurs de l’exposition « Don’t Shoot », contre les violences policières. Une plainte antérieurement déposée au pénal avait été classée sans suite.

Les plaignants reprochent aux organisateurs et au photographe d’avoir porté atteinte à leur honneur, à leur réputation et à leur vie privée en insérant les images disputées et non floutées (ils sont identifiables) sur les panneaux de l’exposition. Leur avocat, Me Leroy, a souligné devant le tribunal, que ses clients avaient été follement qualifiés d’auteurs de violences policières, ce qu’aucune décision judiciaire n’a établi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct