Airbus-Boeing: l’offensive américaine «tombe à un mauvais moment»

L’OMC a estimé à 7,5
milliards de dollars par an le manque à gagner infligé à Boeing en raison des subsides européens à son concurrent.
L’OMC a estimé à 7,5 milliards de dollars par an le manque à gagner infligé à Boeing en raison des subsides européens à son concurrent. - Reuters.

Le ciel va-t-il s’abattre sur la tête des Européens, le 18 octobre ? Les Européens ne désespéraient pas d’aboutir à un compromis avec les Américains, au lendemain de l’annonce par les Etats-Unis de leur intention de mettre en œuvre « à partir » de cette date le verdict rendu mercredi par l’OMC dans l’affaire des aides publiques à Airbus. L’UE est toutefois résignée à engager ce nouveau bras de fer avec l’Administration Trump sous le coup des 7,5 milliards de dollars de droits de douane annuels additionnels, que Washington est désormais en droit d’imposer à une kyrielle de produits européens exportés outre-Atlantique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct