Un piège potentiel, le choix cornélien de Paul Magnette: le pays ou les valeurs?

Dès qu’il aura pris les commandes du parti, il n’y aura pas grand monde pour jalouser le Carolo.
Dès qu’il aura pris les commandes du parti, il n’y aura pas grand monde pour jalouser le Carolo. - Dominique Duchesnes.

C’est un défi gigantesque qui attend Paul Magnette. Un piège potentiellement énorme. Un choix cornélien et existentiel pour le pays et pour son parti, le PS.

On pourra ironiser sur le temps qu’il lui aura fallu pour décrocher la timbale présidentielle et accéder au siège monopolisé par Elio Di Rupo. Mais dès qu’il aura pris les commandes du parti, il n’y aura pas grand monde pour jalouser le Carolo.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct