Kattrin Jadin sur la présidentielle au MR: «Et s’il y avait plutôt une femme de la situation?»

Kattrin Jadin sur la présidentielle au MR: «Et s’il y avait plutôt une femme de la situation?»

Kattrin Jadin bouillonne depuis quelques jours. La députée fédérale, présidente de la commission des Finances, n’est pas enchantée par la tournure que prend l’élection présidentielle au MR. Au point d’envisager une candidature en mode « coup de pression ».

Qu’est-ce qui vous dérange ?

Je vais être franche. Au-delà des personnalités, des techniques de soutiens, des baronnies, des phrases fortes que j’entends – y compris de personnes pour qui j’ai beaucoup de respect ou d’estime comme Daniel Bacquelaine ou Jean-Luc Crucke – je veux insister sur le fait que si Georges-Louis Bouchez est peut-être vu comme l’homme de la situation, pourquoi ne pourrait-on pas imaginer une femme de la situation ?

Vous par exemple ?

Pourquoi pas. J’ai des exigences politiques. Je suis vice-présidente du MR depuis dix ans. J’ai travaillé avec Charles Michel et j’ai été élue avec 17.000 voix de préférence. En réalité, je veux surtout que l’on mette le focus sur l’organisation de notre parti et la gouvernance interne. Ce sont les éléments centraux qui conditionneront le fait que je me lance ou pas. Je n’entends rien du tout sur ces thématiques.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct