«Belfius: vers une vraie banque au service du public»

«Belfius: vers une vraie banque au service du public»
belga

En annonçant que Belfius lançait la carte de crédit pour les très riches qui dépensent jusqu’à 100.000€ par mois, Marc Raisière, président du comité de direction de Belfius et partisan de sa privatisation, clarifiait ses intentions : faire de Belfius une banque attractive pour des investisseurs en se tournant vers une clientèle aisée, mobile et connectée.

Le privé a déjà amplement démontré son incapacité à gérer une banque, et ceux qui ont construit la crise financière continuent sur leur lancée : les fermetures d’agences bancaires se multiplient, réduisant l’accès aux services de base notamment en zones rurales et dans les quartiers les moins favorisés, compliquant l’accès aux moins mobiles et connecté.e.s, licenciant du personnel. L’accès à un compte bancaire est rendu de plus en plus difficile pour les moins favorisé.e.s. C’est qu’il s’agit de maximiser les profits à court terme des actionnaires, pas de fournir un service au public.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct