Personnages LGBTQI+: l’angle mort de la littérature jeunesse

Dans Appelez-moi Nathan, Lila se bat pour corriger les résultats de la loterie génétique pour être enfin lui-même : un garçon.
Dans Appelez-moi Nathan, Lila se bat pour corriger les résultats de la loterie génétique pour être enfin lui-même : un garçon.

Imaginez que la littérature jeunesse soit une autoroute et que vous soyez dans la voiture. Tout ce que vous voyez autour de vous, c’est une société hétéro-normée. Et la partie aveugle, celle que l’on appelle « angle mort », ce sont les personnages LGBTQI+, pratiquement invisibles dans les livres pour enfants et ados. Or, ce que l’on ne voit pas dans l’angle mort, ne risque-t-on pas de l’écraser ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct