Logement: deux semaines de festival pour bousculer les idées reçues sur le squat

Dans une ancienne académie de Laeken, les occupants de La Clef entendent recréer des modes de vie solidaire, tournés vers le quartier.
Dans une ancienne académie de Laeken, les occupants de La Clef entendent recréer des modes de vie solidaire, tournés vers le quartier. - Dominique Duchesnes

A quelques rues du métro Bockstael, une ancienne académie néerlandophone restée endormie depuis 2015 s’est soudainement réveillée à la fin de l’été. Dans son ventre de 2.000 m², une demi-douzaine d’occupants ont, après avoir récupéré les clés du lieu par un « heureux hasard », posé leurs sacs, nettoyé l’espace, installé du mobilier et aménagé une cuisine qu’aujourd’hui rien ne distingue de celles que l’on pourrait retrouver dans n’importe quel kot louvaniste. La place était libre, ils l’ont prise. Avant de prendre rapidement contact avec la Ville de Bruxelles, propriétaire des lieux, via l’échevine de l’Urbanisme Ans Persoons (change.brussels-sp.a). « Ils étaient plutôt contents, car je crois qu’ils avaient jusqu’alors plutôt été squattés en mode sous-marin ou vandalisé », plante Javier, l’un des occupants. « Il y a eu deux visites de leur part pour voir comment on habitait et voir l’état du bâtiment.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct