Johnny Thijs (Electrabel): «Il y a de la place pour la prolongation de trois centrales nucléaires, pour 20 ans»

Johnny Thijs avait quitté son siège chez bpost en 2014, au terme de son deuxième mandat, alors que le gouvernement avait décidé de diviser le salaire de l’administrateur délégué par deux, de 1,12 million à 650.000 euros.
Johnny Thijs avait quitté son siège chez bpost en 2014, au terme de son deuxième mandat, alors que le gouvernement avait décidé de diviser le salaire de l’administrateur délégué par deux, de 1,12 million à 650.000 euros. - Jonas Roosens/Belga

entretien

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct