Haut-Ittre: Cédric Gérard met en avant la nourriture du partage

Cédric Gérard a créé un endroit à son image, où il peut pratiquer «
la culture circulaire
».
Cédric Gérard a créé un endroit à son image, où il peut pratiquer « la culture circulaire ». - J.-P. D.V.

Un piano sur une scène accroche le regard et, tout autour, une salle de 200 places avec des fauteuils tout droit sortis de la faillite du Sheraton. Quatorze conteneurs colorés détournent rapidement les yeux. On pourrait presque entendre le cor de brumes des paquebots sur lesquels ils ont voyagé sur toutes les mers. On se laisse happer. Heureusement, un bar de béton se laisse approcher, avec ses odeurs de thés froids et de cafés chauds. Sans oublier de la bière brassée dans les cuves en cuivre à l’arrière. Et puis, sans qu’on s’en rende compte, on découvre les étals des maraîchers. Et, à l’étage, une salle pour profiter de la vue et souffler.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct