La filière chanvre a bu la tasse

Début 2019, l’entreprise Be.Hemp de Marloie a été déclarée en faillite. Lancée en 2016, cette usine de défibrage du chanvre n’a jamais fonctionné convenablement. Les stocks de paille de chanvre commandée aux agriculteurs wallons, réunis sous la bannière de la coopérative Belchanvre, se sont accumulés dans les hangars sans être traités ni commercialisés. Leur perte totale s’élèverait à 650.000 euros. De quoi les dégoûter de cultiver du chanvre à l’avenir. Les chiffres de cette année ne sont pas connus, mais il est à parier qu’on est bien en deçà des 475 hectares de chanvre cultivés en 2017 en Wallonie. Valentine Donck est bien consciente de ce problème. « Avant d’inciter les agriculteurs à cultiver à nouveau massivement le chanvre, la Région wallonne nous demande de mettre au point des débouchés, de développer des marchés et de prendre contact avec des industriels. » Quid d’une concurrence avec la fabrication d’isolants en chanvre ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct