Nobel de médecine: comment les cellules du corps s’adaptent à l’apport variable d’oxygène

Nobel de médecine: comment les cellules du corps s’adaptent à l’apport variable d’oxygène
REUTERS

Depuis Stockholm,

Ce lundi, les représentants de l’Institut Karolinska, qui décerne le Nobel de physiologie et de médecine, ont annoncé en suédois, puis en anglais, que le prix 2019 était décerné aux Américains William G. Kaelin et Gregg L. Semenza, et au Britannique Sir Peter J. Ratcliffe, pour leurs recherches sur l’oxygénation des cellules. Une récompense attendue, les trois lauréats ayant déjà reçu en 2016 le prix Albert-Lasker, considéré comme l’antichambre du prix Nobel de médecine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct