Le 10 juillet 1985, une opération meurtrière des services secrets français

L’explosion du bateau dans le port d’Auckland coûtera la vie à un photographe.
L’explosion du bateau dans le port d’Auckland coûtera la vie à un photographe.

Au soir du 10 juillet 1985, douze personnes sont à bord du Rainbow Warrior, un chalutier racheté par l’ONG Greenpeace, qui en fait l’outil autant que le symbole de son hostilité aux essais nucléaires que mène alors la France dans le Pacifique. Quelques minutes avant minuit, une première explosion ouvre une brèche dans la coque, c’est l’affolement, l’équipage quitte précipitamment le bateau, mais le photographe Fernando Pereira tient absolument à récupérer son matériel, resté dans une des cabines. Lorsqu’explose la seconde charge, trois minutes plus tard, le bateau prend l’eau de toutes parts et, incapable de s’en extraire, Fernando Pereira meurt noyé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct