L’ONU se prépare «au pire»

L’ONU a déclaré lundi « se préparer au pire » dans le nord de la Syrie après que les Etats-Unis ont annoncé qu’ils ne s’opposeraient pas à une offensive turque contre une milice kurde. « Nous ne savons ce qui va se passer (…) Nous nous préparons au pire », a déclaré le coordinateur humanitaire de l’ONU pour la Syrie, Panos Moumtzis, lors d’une conférence de presse à Genève. Il a ajouté que l’ONU était « en contact avec toutes les parties » sur le terrain. M. Moumtzis a déclaré que les priorités de l’ONU étaient de s’assurer que toute offensive turque ne provoque pas de nouveaux déplacements de population, que l’accès humanitaire ne soit pas entravé et qu’il n’y ait pas de restrictions à la liberté de mouvement dans la région. L’ONU a un plan d’urgence pour répondre à de nouvelles souffrances des civils, mais « espère qu’il ne sera pas utilisé », a ajouté M. Moumtzis.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct