Hong Kong: la NBA défie la Chine, la crise grandit

Hong Kong: la NBA défie la Chine, la crise grandit
AFP

La NBA tient tête à la Chine : malgré les lucratifs enjeux financiers, le patron du championnat nord-américain de basket a refusé mardi de s’excuser après un tweet polémique sur les manifestants hongkongais publié par un responsable des Houston Rockets.

Vendredi, le directeur général de l’équipe texane, Daryl Morey, avait posté sur Twitter un appel à soutenir les manifestants de la région autonome chinoise de Hong Kong (sud), lesquels exigent davantage de libertés civiles avec des heurts croissants face aux forces de l’ordre. Son tweet avait provoqué la fureur de nombreux fans de basket en Chine, estimant que le responsable des Houston Rockets s’ingérait dans les questions de souveraineté et encourageait les tensions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct