Trump en Syrie: «inégalable sagesse» ou ignorance et impulsivité?

Donald Trump, le 7 octobre à Washington. Les critiques s’amoncellent sur le président américain.
Donald Trump, le 7 octobre à Washington. Les critiques s’amoncellent sur le président américain. - Brendan Smialowski/AFP.

ANALYSE

La volte-face spectaculaire de Donald Trump entre dimanche et lundi soir sur le retrait des forces spéciales américaines dans le nord de la Syrie exhibe de manière éclatante les travers du pensionnaire de la Maison-Blanche en matière de processus décisionnel. Les esprits chagrins parleraient même non de travers mais de déficiences. Ce qui alarme nombre de responsables politiques aux States comme parmi les alliés des Etats-Unis, c’est que ces problèmes d’une gravité extrême concernent rien moins que l’homme le plus puissant du monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct