Un Nobel pour l’exoplanète qui montra la voie

Les trois lauréats
: James Peebles (gauche), Michel Mayor (milieu) et Didier Queloz (droite).
Les trois lauréats : James Peebles (gauche), Michel Mayor (milieu) et Didier Queloz (droite). - afp.

Le prix Nobel de physique 2019 récompense des chercheurs qui ont véritablement fait évoluer notre vision du monde. La première moitié du prix revient au duo suisse formé par Michel Mayor et Didier Queloz : ils ont bouleversé les idées reçues en découvrant, en 1995, la toute première exoplanète. La seconde moitié du prix couronne l’ensemble de la carrière de l’Américain James Peebles, visionnaire sur le rayonnement fossile et père de la cosmologie moderne. Elle a peut-être aussi vocation de réparer une injustice dont il fut l’objet il y a 41 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct