Compagnies aériennes: nombre élevé de faillites malgré l’afflux de passagers

Les compagnies aériennes sont sous pression.
Les compagnies aériennes sont sous pression. - AFP

Le secteur aérien, plus encore que le terrestre, a horreur du vide, du trou d’air. Ça déstabilise le vol, ça effraye les passagers et ce n’est pas bon pour les moteurs. Cette année, les compagnies aériennes sont confrontées aux paradoxes d’une météo économique à la fois radieuse et tumultueuse : le ciel est bleu, on n’a jamais compté autant de personnes à bord des avions et dans les aéroports, partout en Europe et dans le monde… mais, en Europe, les faillites et difficultés financières s’additionnent. Faut-il rappeler la récente fin tragique de Thomas Cook et de nombre de ses filiales, d’Adria Airways (Slovénie), Aigle Azur et XL Airways (soit plus de 2.000 emplois en France) qui viennent de déposer leur bilan…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct