Footbelgate, un an plus tard: malgré le séisme, presque rien n’a changé

Même inculpé, Mogi Bayat a continué à être accueilli à bras ouverts dans l’immense majorité des clubs belges.
Même inculpé, Mogi Bayat a continué à être accueilli à bras ouverts dans l’immense majorité des clubs belges. - Photo News.

Nous sommes le 19 août. Comme avant toute rencontre à domicile, le cercle d’affaires de Zulte Waregem, le Young Business Club Essevee, a invité un intervenant, censé parler de son expérience et de son vécu. Ce jour-là, à quelques heures de la rencontre face à Charleroi, c’est Mogi Bayat qui fait son entrée dans la salle. Il ne fait pas partie des convives mais a été choisi comme conférencier du jour. Devant un auditoire acquis à sa cause, il évoque son métier et les vicissitudes de sa dernière année. « On l’a invité parce qu’il est incontournable dans le football belge et qu’il possède des joueurs de notre club dans son portefeuille. Nous pensons qu’il a le droit de raconter son histoire », explique Björn Adins, président du cercle d’affaires, dans Het Laatste Nieuws.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct