Tensions à l’Union wallone des entreprises: Di Rupo prend parti pour Jacques Crahay

Le ministre-président wallon, un soutien de poids.
Le ministre-président wallon, un soutien de poids. - Belga.

C’était à attendre. La sortie controversée du président de l’Union wallonne des entreprises (UWE), Jacques Crahay, d’une part sur l’enjeu climatique (et le fait que l’économie ne doit pas « dicter sa loi »), et d’autre part sur les tensions internes à l’organisation, a en effet fait partie des temps forts de l’assemblée générale, mercredi soir.

On s’attendait moins à ce que le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, s’immisce dans le débat. Qualifiant Jacques Crahay de « visionnaire » et citant certaines de ses interventions, le socialiste y est allé crescendo. D’un « La bataille contre le changement climatique nous impose un basculement vers de nouveaux modes de production », il est rapidement monté en puissance pour finir sur le fait qu’un « nouveau paradigme économique s’impose à nous. L’époque de maximisation du profit se termine ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct