Sexisme et buzz à tout prix: le quotidien des agences de pub?

Depuis les années 60, illustrées par la série «
Mad Men
», le milieu de la pub a évolué dans son rapport à l’image de la femme.
Depuis les années 60, illustrées par la série « Mad Men », le milieu de la pub a évolué dans son rapport à l’image de la femme. - D.R.

Au moment de concevoir notre campagne, nous ne nous attendions pas à de telles réactions de protestation. Aujourd’hui, nous faisons notre mea culpa. Nous avons posé les mauvais choix. […] Nous ne voulons pas que Bicky soit associé à cette violence. » En 24 heures, la tornade du désormais « scandale Bicky » a dévasté les réseaux sociaux, laissant K.O. l’entreprise GoodLife Foods, comme l’exprimait au Soir le responsable Benelux, Tom Stevens. Mardi, une campagne visant à « lutter contre les faux Bicky » a été lancée sur les réseaux sociaux. En détournant un « mème » dans lequel Batman gifle Robin, l’image montre un homme qui envoie un coup de poing à une femme ayant eu le malheur de ne pas lui amener un « véritable Bicky ». En fin de journée, alors que les réactions d’indignation contre cette publicité banalisant les violences conjugales se multipliaient, et que Facebook a retiré la pub en français suite à de nombreux signalements, l’entreprise s’est expliquée de façon totalement désinvolte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct