La directive MiFID II laisse l’Europe mi-raisin

© AFP
© AFP -

Trop de défis techniques et pas assez de temps, MiFID II sera reporté d’un an. C’est ce que le commissaire européen chargé de la stabilité financière, Jonathan Hill, vient en tout cas de proposer. « Nous accordons aux parties intéressées une année supplémentaire pour se préparer comme il se doit et apporter les modifications requises à leurs systèmes », a annoncé le Britannique.

Si le tome II de la « directive européenne sur les marchés d’instruments financiers » porte un nom peu glamour, il doit améliorer la protection des investisseurs, dix ans après l’adoption de la première version. Le renforcement de la révision doit améliorer la transparence des marchés financiers, instaurer des règles sur le trading à haute fréquence ou encore rendre obligatoire le recours aux plateformes réglementées pour certaines transactions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct