Une révolution copernicienne pour abandonner le dogme de la croissance

Une révolution copernicienne pour abandonner le dogme de la croissance

Sir Nicholas Stern, Professeur d’économie à la prestigieuse London School of Economics, est l’auteur du fameux « Rapport Stern » sur le climat, publié en 2006, qui a démontré qu’il était moins coûteux d’agir le plus tôt possible pour réduire les émissions de gaz à effet de serre que d’attendre et agir plus tard. On aimerait que le monde politique et économique ait lu ce rapport. Ce 17 septembre 2019, notre brillant économiste expliquait publiquement que sa propre discipline académique, de manière préoccupante, avait très peu contribué au débat sur le dérèglement climatique. A titre d’exemple, le Quaterly Journal of Economics, qui est le journal scientifique le plus cité dans le domaine de l’économie, n’a jamais (!) publié un article de recherche sur le dérèglement climatique. Stern ne peut conclure qu’à une défaillance majeure de sa propre profession.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct